Topo - Région Val d'Abondance - Secteur Chauffé Petite Raille
  
 
 
Ce secteur d'accès facile, très caractéristique de la moyenne montagne chablaisienne, marque les esprits par sa sérénité et son remarquable panorama sur le magnifique val d'Abondance. La paroi, bien exposée, sèche très vite. Au printemps, on se régale à se faire dorer sur ce caillou au grain généreux alors que les sommets alentours sont encore chargés de neige. Découvert et initialement magnifiquement exploité par le duo Gros-Séchaud, il offre un éventail de voies de haute qualité : qualité du rocher, qualité des itinéraires et qualité de l'équipement. Le style de l'escalade est lui aussi commun à l'ensemble des voies, presque sans exception : des dalles couchées ou verticales où sérénité et bon jeu de pieds donnent une solution à toutes les embûches et où les gros bras taillés pour les dévers continus sont strictement inutiles.

L’équipement est dans la plupart des voies, très rassurant, même si souvent « égaillé » par des zestes d’engagement (mais pas d’exposition) qui, au final, accentuent le plaisir de grimper. L’absence, à la fois, d’itinéraires en dessous de 6a et d’itinéraires élitistes, évite toute surpopulation du secteur. Le style particulier des escalades est généralement déroutant au premier abord. Mais avec un brin de persévérance, lorsque que l’on a compris que la force pure doit être remballée presto pour faire parler la technique et la confiance dans ses pattes, on se prend rapidement à cette grimpe jusqu’à repousser fort loin le jeu de la friction pure. Quelques longueurs d’équilibre dans ce désert de prise et vous vous surprendrez à trouver une minuscule réglette aussi confortable qu’un gros baquet et un infime creux aussi sûr pour votre pied qu’une marche d’escalier.

Le potentiel du secteur reste important mais son extension se fait progressivement, sans impatience, sans conformisme, récusant ainsi cette obstination industrielle du ferraillage massif et erratique, cet acharnement à vouloir transposer les murs d’escalade sur les sites naturels, qui semblent devenir de rigueur sur certaines falaises de la région. En prenant le temps de la découverte, le temps de mûrir, de rêver une ligne, en ayant une vision qualitative et non plus quantitative des voies, en partageant avec d’autres des visions d’éthique et de styles d’ouverture divers, les escalades, tout en sauvant un soupçon d’aventure inhérent et essentiel à ce sport, y gagnent en variété et qualité sans sacrifier à la cohérence et au plaisir. La Petite Raille est une réussite, de par l’intérêt de ses voies et de son équipement, une réussite construite par une poignée de personnes, construite sans règlement ou convention établis par un diktat fédérateur, mais avec la passion de la grimpe et surtout le respect des lieux et du caillou.

Ouverture en dalles compactes et couchées

Contrairement à toute apparence, l’ouverture du bas, dans des dalles couchées et compactes du style de la Raille est tout à fait possible, seulement un peu plus laborieuse qu’en rocher structuré. A quelques exceptions près, les coinceurs et pitons seront inutiles. Par contre, un crochet du ciel permet souvent de se sortir de situations fâcheuses. Généralement, l’évolution se fait avec la perceuse accrochée au baudrier et la phase de perçage debout sur des pied en friction ou sur de minuscules grattons reste un moment de folle intensité. Tout le succès de l’opération réside dans le dosage et le calme de ses gestes. En premier lieu, décrocher avec affabilité la chignole, la dresser au plus loin au dessus de soi, et commencer à percer avec cette satanée mèche qui rebondit. Ensuite pousser, pousser alors que vous avez déjà du mal à ne pas zipper. Une fois quelques centimètres de trou percés, lorsque l’appel du vide se fait trop intense et que les pieds commencent à irrémédiablement couler, on peut toujours se tenir ou même se vacher sur la mèche pour tenter de se refaire : si, si ça tient sans problème si l’on reste sage. Une fois le trou percé, reste un moment hautement décisif, extraire tout doucement la mèche, sans que la perceuse, toute guillerette d’avoir terminée son boulot, ne vous emporte avec elle en vombrissant de plaisir. Pendant que la mèche brûlante ballotte entre vos jambes et vous harcèle les mollets, il ne vous reste plus qu’à saisir une plaquette avec son gougeon et à l’enfoncer au marteau, à moins que vous ne l’ayez déjà fait tomber. A ce moment là, généralement, on se vache dans un dernier râle et on termine le travail (vissage) pendu sur le point. Bon, ça passe pas à tous les coups et un vol (rare cependant), avec la chignole qui rugit dans la main, en piqué sur le pote qui vous assure, reste un moment inoubliable ! Autant dire qu’à la fin de la longueur, on a les orteils défaits et qu’il y a du grabuge dans les chaussons mais que l’on a aussi la tête béate de satisfaction.
Vos commentaires sur cet article : Nombre : 2 Dernier : 13 juin 2010   12:54  Voir les commentaires Faire un commentaire

Fin décembre 2001, avec Dominique, il faisait -10°C au parking en plein brouillard. Nous brassons dans la neige jusqu'au pied des voies, à la limite du voile nuageux. Résultat, un après-midi de grimpe, juste au-dessus de la mer de nuage, dans des couleur irréelles, en tee-shirt par plein soleil et par une température idéale. Retour à la voiture avec les derniers rayons du jour : la température s'était abaissée à -15°C... Quand on vous dit qu'on peut grimper presque toute l'année à la Petite Raille!

Au printemps, pendant la période de fonte, ne pas grimper à la Petite Raille tant qu’il y a de la neige sur les larges vires inclinées situées au-dessus des voies (y compris celle située sous la barre sommitale) : le risque de chutes de pierres, voire d’avalanches, est important.
 EN BREF -  INFORMATIONS SUR LE SECTEUR En savoir plus...
Intérêt secteur : Beauté secteur : Orientation : Sud Altitude : 1550 m
Temps approche : 35 mn  Période : Avril à décembre Enfants : Peu adapté Pluie : Sèche très vite
Soleil en été : 9h-17h Equipement : Spits Ø10 Style escalade : Couché & raide Pour qui : Avancé & expert
Voies/longueurs : 36 / 77 Difficultés : 5b à 7b+ Dénivellations : 20 à 100 m Carte : I.G.N. 3528 ET - Morzine
DESCRIPTION DES VOIES DU SECTEUR
  
?            Nom de la voie            Cotation Max Orient. Hauteur Obligé          Équipement                   Matériel           Desc. Type Q. équip. Intérêt
  • [8]
TD sup 6b+ Sud
  • 60m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud, en 1995 / Equipement du haut
Description: La première longueur très délitée ne sert qu'à donner accès à la deuxième longueur. La deuxième longueur est exposée dans ses 10 premiers mètres. Ensuite ça s'améliore mais l'équipement n'est pas toujours cohérent et un bon nettoyage serait plus qu'utile. Dommage car L2 et L3 sont intéressantes.
Cotations: L1: 5c / L2: 6b+ / L3: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
ED inf 6c Sud
  • 45m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud, en 1995 / Equipement du haut
Description: Depuis R1, pour accéder à la deuxième longueur et au surplomb R1 il faut faire une grande traversée sur la droite sans relais au bout (1 spit). Bizarre. Comme pour sa voisine, la voie mériterait d'être nettoyée.
Cotations: L1: 5c / L2: 6c
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
D 5b Sud
  • 60m
5a
Ouvreurs: Raymond Gros
Description: Voie la plus facile de la petite Raille. Quelques beaux passages mais c'est très inégal. Le rocher est lui aussi inégal. La troisième longueur n’est pas terminée : 2 points et puis l’on arrive à un spit équipé d’un maillon.
Cotations: L1: 5a / L2: 5b
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [16]
TD sup 6c Sud
  • 100m
6a [14]
Ouvreurs: Didier Bonnaz / Laurent Desuzinge / Wahil Saïd, les 31 octobre 2009, 29 mai et 11 juillet 2010 / Ouverture du bas
Description: Voie variée qui, contrairement aux apparences, a nécessité pas mal de nettoyage. Des trous (gros), de la fissure (ludique) et de la dalle (incontournable à la Raille). Deux pas de 6c dans L1 et L2, le reste étant bien abordable. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6c / L2 : 6c / L3 : 6a
Vos commentaires:
Nombre : 5 Dernier : 03 novembre 2014   10:46  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [7]
TD 6b Sud
  • 25m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: Superbe longueur dans une dalle couchée juste comme il faut. Nom au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 3 Dernier : 07 septembre 2010   11:55  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [11]
ED 7b Sud
  • 50m
6c
Ouvreurs: Hippolyte Chavagnat / Wahil Saïd, les 22 novembre et 6 décembre 2003 / Ouverture du bas
Description: Un pas dur dans les premiers mètres, puis quelques mètres de rando et de la dalle compacte jusqu'au premier relais. Deuxième longueur sur chiures et adhérences, très très soutenue jusqu'au dièdre où l'on trouve enfin des prises dignes de ce nom : un joli challenge en friction.
Cotations: L1: 6c+ / L2: 7b
Descente: En rappel dans la voie (2 rappels ou 1 rappel d'exactement 50 m).
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 01 septembre 2004   22:30  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [16]
TD inf 6a+ Sud
  • 40m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: Superbe première longueur dans une dalle tout aussi « comme il faut » que sa voisine Junipérus. La courte deuxième longueur qui passe dans une grosse écaille en forme de niche est moins convaincante.
Depuis R2, deux spits permettent de rejoindre le dièdre de sortie de la Fée Raille (un pas de 6b+ ou 5c, 1 pa puis 6b dans le dièdre) ce qui donne une jolie deuxième longueur : dans ce cas, ne pas s’arrêter à R2 mais filer directement sur le R2 de la Fée Raille. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a+ / L2: 5c
Vos commentaires:
Nombre : 5 Dernier : 07 septembre 2010   12:09  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [8]
TD 6b Sud
  • 20m
6a
Ouvreurs: Laurent Desuzinge / Sylvie Mahé, en octobre 2001 / Equipement du haut
Description: La loi de Murphy appliquée à la montagne :
  • Loi du p'tit caillou : tout caillou dans votre chaussure migrera grâce au gradient de pression au point de pression maximale.
  • Loi du gros caillou : en montagne, un caillou livré à lui-même vous suivra quoi que vous fassiez pour l'éviter.
  • Loi du sans logis : la distance au prochain refuge devient constante quand le crépuscule approche, et quand vous y arrivez, il est plein.
  • Loi de l'attraction universelle : la plupart des chutes de pierres se font au-dessus de vous.
  • Loi de l'ancêtre : si le vieux montagnard du coin vous dit qu'il n'y a pas de risque d'orage, et si vous continuez l'ascension, l'orage arrivera dans les 20 minutes. Si au contraire, vous décidez de redescendre, alors l'orage vous suivra dans votre descente.
  • Corollaire du dévissage sur glacier : si une personne dévisse sur un glacier, elle vous percutera dans sa chute.
  • Fatalisme : peu importe où vous montez, c'est toujours vers le haut et contre le vent.
  • Loi du paranomurphique : l'alpiniste sage et aguerri attend que le sommet de la montagne descende.
  • Loi de l'obsédomurphique : la neige c'est comme le sexe. Vous ne savez jamais combien de centimètres vous allez avoir, ni combien de temps ça durera.
  • ... à suivre.
Un pas de bloc au départ. La suite est un peu plus tranquille, toute faite de subtils et délicieux placements. L'ensemble est très plaisant mais se termine trop tôt. Un nettoyage de certaines sections serait cependant appréciable. Equipement excellent. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 07 septembre 2010   12:15  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [16]
ED 7b Sud
  • 100m
6b
Ouvreurs: Première longueur : Pascal Deligeon / Laurent Desuzinge / Wahil Saïd, en 1993 / Ouverture du bas
Deuxième longueur : Dominique Filippetto / Wahil Saïd, le 3 septembre 2001 / Ouverture du bas
Troisième longueur : Laurent Desuzinge / Wahil Saïd, le 30 juin 2007 / Ouverture du bas
Description: Trois superbes longueurs variées et dont la difficulté va crescendo. Une première bigarrée avec un mur raide vers la fin et un petit pas sous le relais. Quelques petites résurgences dans le haut après une grosse pluie mais ça ne gêne pas. Un passage toxique de A0 ou de 7a passablement aléatoire, juste avant le relais de la deuxième longueur. Un ventre coriace à passer au départ de la troisième où, suivant l’expression coutumière, il y a tout ce qui faut même si ça gagnerait à être un chouia plus gros. La première longueur a été rééquipée et nettoyée. Sept ans d'attente entre la première et la deuxième longueur, 6 ans entre la deuxième et la troisième, ça pour un chantier c’est un chantier, mais là il est définitivement fermé ! Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b / L2: 6c, 1 pa ou 7a / L3: 7b
Vos commentaires:
Nombre : 4 Dernier : 18 avril 2011   15:03  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [5]
TD sup 6b+ Sud
  • 35m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, février 2011 / Equipement du haut
Description: Succession de trous sur deux passages distincts. Intéressant et agréable.
Cotations: L1: 6b+
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 18 février 2011   08:30  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [8]
TD sup 6b+ Sud
  • 80m
6a [14]
Ouvreurs: Wahil Saïd / Alex Saunier, les 11 décembre 2004 et 12 novembre 2005 / Ouverture du bas
Description: Un peu moins dallo-friction que ses voisines. Un départ un peu déroutant où il faut ouvrir les yeux à moins de vouloir absolument le passer comme une brute barbare. Très jolie deuxième longueur, variée, qui démarre tranquillos dans une section couchée avant de se redresser résolument (plus de 45 mètres, 14 dégaines).
Lors de l’ouverture, le dernier ressaut avant la sortie s’était avéré plutôt lisse et coriace. Par la suite, en nettoyant la voie, de monstres bénitiers ont vu le jour main droite. Donc maintenant, le grimpeur, poussé par son indomptable instinct indolent se la joue en rusant sur la droite et par conséquent la cotation a été revue à la baisse. Par contre, un léger coup de pouce a été donné à la cotation de la première longueur qui était par trop sévère.
Cotations: L1: 6b+ / L2: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 4 Dernier : 05 juin 2009   14:42  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [21]
ED 6c+ Sud
  • 100m
6b
Ouvreurs: Didier Bonnaz / Laurent Desuzinge / Wahil Saïd / Alex Saunier, les 26 juillet, 5 septembre et 26 septembre 2009 / Ouverture du bas
Description: La première longueur est nettement plus difficile que les suivantes. Le toit de la deuxième longueur est désarmant de facilité malgré une apparence trompeuse. L’escalade est variée, avec un passage bien technique en dalle dans la première longueur. Enfin, le rocher donne, comme souvent à la Raille, le meilleur de lui-même. Une ouverture de voie plaisir et surtout de bonnes grosses rigolades entre potes. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6c+ / L2: 6a / L3: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [13]
TD sup 6b+ Sud
  • 80m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: Démarre sur le bord droit d'une grosse niche. Magnifique, une des plus belles du secteur. Si l'on fait les deux premières longueurs en une seule on obtient presque 50 m d'une escalade extraordinaire quasiment tirée au fil à plomb. Par contre, pour savourer ce plaisir, il faut 17 dégaines. Nom au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b / L2: 6b / L3: 6b+
Vos commentaires:
Nombre : 8 Dernier : 03 novembre 2014   10:55  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
TD 6a+ Sud
  • 50m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: Encore une jolie voie. Quelques pas où les points sont un peu loin, surtout pour le second (traversée). Nom au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a / L2: 6a+
Vos commentaires:
Nombre : 3 Dernier : 23 août 2013   08:48  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
TD inf 6a Sud
  • 30m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: Moins homogène que ses voisines. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a 
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 23 août 2013   08:51  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [7]
TD 6b Sud
  • 40m
6a
Ouvreurs: Anthony Gros / Raymond Gros, au printemps 2000 / Equipement du haut
Description: La première longueur, quand elle traverse sur la droite, nécessite un redoutable bricolage de pieds. La deuxième remonte de la belle dalle avant de finir au pied du dièdre de « Vite il Neige ». A la sortie de cette deuxième longueur, soit l'on passe tout droit à l'aplomb du spit (6b+), soit l'on s'échappe légèrement vers la droite pour sortir par la fissure de « Vite il Neige » (6a). Faire la voie d'une traite, sans faire de relais intermédiaire, ça passe très bien.
Voie rééquipée en 2006 avec une sortie plus directe de la deuxième longueur.
Cotations: L1: 6b  / L2: 6b+ (6a en sortant à droite)
Vos commentaires:
Nombre : 9 Dernier : 09 juin 2010   10:09  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [11]
TD inf 6a Sud
  • 60m
5c
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: On se répète mais c'est encore très beau, surtout le petit dièdre de la deuxième longueur. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a  / L2: 5c
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 25 avril 2004   11:44  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [7]
TD sup 6c Sud
  • 40m
6b
Ouvreurs: Hippolyte Chavagnat / Wahil Saïd, le 9 décembre 2001 / Ouverture du bas
Description: La Tartinomurphie : toute tartine beurrée livrée à elle-même tombera spontanément du côté beurré.
Corollaire 1 : si elle tombe du côté non beurré, vous avez beurré le mauvais côté. 
Corollaire 2
: dans ce cas vous marcherez forcément dessus. 
Corollaire 3
: si la tartine a raté le sol, elle est forcément dans votre café. 
Précision sur la loi de la tartine
: l'utilisation de beurre allégé n'empêchera en aucun cas la tartine de tomber du mauvais côté.
Exception murphique : si vous êtes bourré et donc beurré, la loi de la tartine s'applique systématiquement à vous. Vous tomberez et la tartine restera sur place (dans ce cas, aucune problématique sur le côté de la chute).
Tentative de contournement de la loi de la gravitation murphique : un chat retombe toujours sur ses pattes même si son dos est beurré. Conclusion, pour manger votre tartine sans risque attachez la sur le dos d'un chat. 
Perversité murphique 1
: le chat risque de manger la tartine. 
Perversité murphique 2
: la tartine va glisser sur le dos du chat et tomber sur cette satanée face beurrée.

Magnifique longueur qui n'a rien de murphique... Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6c
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 31 décembre 2006   11:42  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [9]
TD sup 6c Sud
  • 70m
6a
Ouvreurs: Raymond Gros / Alain Séchaud / Daniel Séchaud, en 1991 / Equipement du haut
Description: Bon, on le répète et que cela soit dit une fois pour toutes : c'est trrrrès beau, particulièrement la deuxième et la troisième longueur. La difficulté de la troisième longueur est nettement au-dessus des deux premières. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a  / L2: 6a+ / L3: 6c
Vos commentaires:
Nombre : 5 Dernier : 10 novembre 2008   11:44  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
D sup 5c Sud
  • 50m
5c
Ouvreurs: Laurent Monnet, été 2010 / Equipement du haut
Description: Démarre main gauche, au milieu de la deuxième longueur des « Rois de l'Avalanche », pour passer dans une conque bien visible (relais non obligatoire) et rejoindre le deuxième relais de « Vite il Neige ». La longueur suivante part sur la droite pour emprunter un dièdre avec une jolie fissure. Rocher trop péteux pour être intéressant.
Cotations: L1: 5c  / L2: 5c
Descente: En deux rappels : le premier jusqu'au relais intermédiaire dans la conque, le suivant jusqu'en bas.
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [5]
D sup 6a Sud
  • 50m
5c
Ouvreurs: Vincent Frison / Alex Saunier, le 26 octobre 2009 / Ouverture du bas
Description: Une voie sympa assez abordable qui suit une ligne de trous (dont certains vraiment énormes) quasiment de haut en bas. Les difficultés ne sont pas très soutenues avec un ou deux pas dans chaque longueur qui justifient leur cotation. En particulier le petit dévers au départ de L2, équipé cool cependant. R2 est commun avec celui de « Gérard'ment Soif », il est donc possible de poursuivre par L3 de cette dernière voie. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 5c  / L2: 6a
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [5]
TD 6a+ Sud
  • 80m
5c
Ouvreurs: Laurent Monnet, été 2008-2009 / Equipement du haut
Description: Magnifique voie, homogène, bien équipée et bien tracée. L’ensemble est bien « prisu » et réserve une belle variété de mouvements. Le pas de sortie, dans un petit bombé, est à peine plus difficile que le reste et achève de donner la meilleure des saveurs à ces trois longueurs. Manifestement un gros labeur de nettoyage dans cette voie et le résultat est parfait.
Seule remarque : le bricolage de R1 est indigne de la qualité de la voie et de la Petite Raille en général.
Cotations: L1: 6a / L2: 6a / L3: 6a+
Descente: En rappel dans la voie. De R2, un grand rappel d'un peu moins de 50 mètres, ramène au pied de la falaise.
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 08 novembre 2014   19:20  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [7]
TD sup 6c+ Sud
  • 85m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, été 2005 / Equipement du haut
Description: Voie intéressante, très rectiligne, qui suit du début à la fin une étonnante suite de trous généralement de bonnes tailles. Le plaisir est cependant un peu gâché par le côté sale de la voie (voire très sale dans certains passages de la deuxième longueur) et ceci malgré l’important effort de nettoyage qui a manifestement déjà été fait. Le crux de la dernière longueur n'est pas facile à lire (légèrement lichéneux de surcroit). Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b  / L2: 6a / L3: 6c+
Descente: En rappel dans la voie. Soit en 3 rappels ou soit en 2 rappels (dont le premier de 47 mètres).
Vos commentaires:
Nombre : 7 Dernier : 08 novembre 2014   19:13  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
TD sup 6c Sud
  • 60m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, printemps 2008 / Equipement du haut
Description: Passage légèrement déversant avec un bon blocage dans la première longueur qui s’achève dans des branches et dans l’herbe. Dalle, avec un passage très fin dans la deuxième. Enchaîner avec la dernière longueur de « Un Bedjui+Lory » qui est très jolie. Une voie pas assez nettoyée où la nature reprend goulument le dessus et donc peu parcourue et donc où la nature reprend encore plus voracement le dessus… Dommage, car bien nettoyée elle vaudrait le coup. Nom inscrit au pied de la voie.
Cotations: L1: 6c / L2: 6b+
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 08 novembre 2014   19:03  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [8]
TD 6c Sud
  • 90m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet / Marc, 5 septembre 2006 / Equipement du haut
Description: Deux premières longueurs bien agréables sur des gros trous qui vont bien. Une troisième longueur superbe mais aussi plus fine et plus soutenue. Les deux premières longueurs peuvent avantageusement s'enchaîner en une seule longueur d'exactement 50 mètres à condition de disposer de 16 dégaines si l'on veut tout mousquetonner. Une voie qui a manifestement nécessité un gros nettoyage, mais le résultat est là : de la bonne grimpe plaisir. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 5b  / L2: 5c / L3: 6c
Descente: En rappel dans la voie. Soit en 3 rappels ou soit en 2 rappels (dont le deuxième de 50 mètres).
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [7]
D sup 6a Sud
  • 48m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, mars 2011 / Equipement du haut
Description: Voie où les gros trous prédominent et avec toujours une bonne surprise « prisue » quand et là où il faut. Très jolie voie et bravo pour le nettoyage. Les deux longueurs peuvent se faire en une, sans tirage, à la seule condition de partir avec 19 dégaines.
Cotations: L1: 6a  / L2: 6a
Descente: En rappel dans la voie (1 rappel de presque 50 mètres).
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [9]
ED sup 7b Sud
  • 90m
6b
Ouvreurs: Première longueur : Laurent Desuzinge / Wahil Saïd / Alex Saunier, le 9 juin 2007 / Ouverture du bas
Deuxième longueur : Laurent Desuzinge / Wahil Saïd, le 8 octobre 2006 / Ouverture du bas
Troisième longueur : Laurent Desuzinge / Wahil Saïd, le 21 septembre 2008 / Ouverture du bas
Description: L2 a une personnalité suave et pleine de délicatesse. Par contre, L3 n’échappe à l’épithète de « gros bourrin » que grâce à sa belle dalle de sortie qui permet de renouer avec le style local. Encore trois points d’aide dans L3 qui attendent leur maitre; le « gourou » du gratton chablaisien a été mandaté sur cette affaire.
Premier relais commun avec « Un Jour à Némia ». Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b+ / L2: 7a / L3: 7b, 3 pa (cotation de la dernière longueur à confirmer)
Descente: En rappel dans la voie. Mousquetonner un ou deux points dans le bombé de L3 en descendant, ce qui vous évitera de rester bêtement pendu là où il ne faut pas.
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [8]
ED 7a Sud
  • 90m
6b
Ouvreurs: Laurent Monnet, 5 septembre 2006 / Equipement du haut
Description: Oups, que c'est beau ! Une superbe voie avec trois longueurs bien variées. L2 et L3 bien techniques. Encore un gros nettoyage de Laurent Monnet pour la première longueur mais ça valait vraiment le coup. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a  / L2: 7a / L3: 7a
Descente: En rappel dans la voie. Soit en 3 rappels ou soit en 2 (dont le premier de 48 mètres).
Vos commentaires:
Nombre : 3 Dernier : 18 octobre 2009   22:22  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [5]
TD 6a Sud
  • 80m
6a
Ouvreurs: Première longueur : Wahil Saïd / Alex Saunier, le 20 novembre 2005 / Ouverture du bas
Deuxième longueur : Laurent Desuzinge / Wahil Saïd / Alex Saunier, le 10 septembre 2006 / Ouverture du bas
Description: Un type d'escalade pas si courant que ça en calcaire, en tout cas à la Raille : ça change de la dalle. Départ dans un petit toit sur gros bacs puis 50 mètres de fissures cheminées où, comme souvent, il convient de rester en extérieur si l'on veut s'en sortir avec les honneurs. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6a  / L2: 6a
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 03 septembre 2007   12:12  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [9]
ED 7a+ Sud
  • 80m
6b
Ouvreurs: Laurent Desuzinge / Wahil Saïd / Alex Saunier, les 28 juillet et 9 septembre 2007 / Ouverture du bas
Description: Une première longueur moins facile que ne le laissent croire les apparences et une deuxième longueur bien soutenue comme le laissent croire les apparences avec notamment quelques mètres très délicats peu après le départ. La deuxième longueur est une étonnante et extraordinaire « navigation ». Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b+  / L2: 7a+
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 13 mai 2009   22:17  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
TD 6b Sud
  • 70m
6a
Ouvreurs: Didier Bonnaz / Wahil Saïd, juillet 2010 / Ouverture du bas
Description: Départ à doigts et passage technique avant un petit toit dans la première longueur. La deuxième longueur suit une fissure évidente. La section inférieure de la deuxième longueur était déjà partiellement équipée (par qui ?).
Cotations: L1: 6b  / L2: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [8]
TD 6c Sud
  • 100m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, au printemps 2007 / Equipement du haut
Description: Ce n’est pas la plus belle du coin même si la dernière longueur, toute en cannelures, est magnifique. Mais avant, il faut gravir la première qui après un pas de bloc, offre quelques jolis mouvements avant de parcourir une zone douteuse. La seconde traverse une grande pente d’herbe que suit un ressaut en rocher passable avant d’atteindre enfin du bon rocher. Une troisième constitue la marche d’approche de la quatrième. Enfin, cette quatrième, perché tout là-haut et qui vous réconcilie avec le Chablais ! Bref, un ensemble pas très homogène. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6c bloc au départ puis 6a / L2: 6a / L3: 5b / L4: 6b
Vos commentaires:
Nombre : 7 Dernier : 02 août 2009   00:13  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
TD 6b+ Sud
  • 20m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, au printemps 2008 / Equipement du haut
Description: Court mais intéressant, mais c'est quand même loin de « déchirer ». Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 6b+
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [2]
TD 7b+ Sud
  • 20m
6b
Ouvreurs: Laurent Monnet, à l'automne 2008 / Equipement du haut
Description: Court comme sa voisine de gauche. Sévère pas de bloc dans le haut. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 7b+
Vos commentaires:
Nombre : 1 Dernier : 14 septembre 2009   08:04  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [4]
ED 7a Sud
  • 35m
6b
Ouvreurs: Laurent Monnet, au printemps 2008 / Equipement du haut
Description: Longueur d'une beauté exceptionnelle. Tout est dit. Nom marqué au pied de la voie.
Cotations: L1: 7a
Vos commentaires:
Nombre : 2 Dernier : 12 juillet 2009   21:38  Voir les commentaires Faire un commentaire

  • [3]
TD sup 6b Sud
  • 60m
6a
Ouvreurs: Laurent Monnet, au printemps 2008 / Equipement du haut
Description: Une première longueur correcte, une deuxième longueur nulle et dangereuse à éviter absolument. C'est du gaspillage que de planter des spits à cet endroit.
Cotations: L1: 6b / L2: 6a
Descente: En rappel dans la voie.
Le rappel depuis R2 s’effectue depuis un anneau passé autour d’un arbre. Ce rappel frôle sur sa gauche des tonnes d’énormes blocs empilés et instables : ça craint un max. Nous, on n’a pas osé descendre par là ! Nom marqué au pied de la voie.
Vos commentaires:
Nombre : 0 Dernier : ---  Voir les commentaires Faire un commentaire